5 raisons de protéger le caribou montagnard de la Gaspésie

9 juillet 2021
caribou de la gaspésie, photo par hughes deglaire
Caribou de la Gaspésie, photo par Hughes Deglaire

Saviez-vous qu’il ne reste qu’environ 40 caribous en Gaspésie? Nous posons cette question à peu près tout le monde que nous croisons depuis que nous avons appris l’information dans le dernier inventaire de 2020

Pourquoi? Probablement parce que comme vous (on l’imagine), ce nombre nous a stupéfaits. Nature Québec suit l’évolution de cette population de caribou montagnard depuis longtemps et nous sommes bien au fait de sa précarité… Mais 40 individus? Rappelons qu’il en restait 130 en 2008. On parle donc d’une diminution de plus de 70% en seulement 10 ans1. On se rapproche dangereusement du point de non-retour de la harde de Val-d’Or.

Petite parenthèse avant d’aller plus loin : certains se disent peut-être : “voyons, il y en a plein, des caribous! Mon oncle Jean-Guy en ramène toujours un sur son Ram en revenant des Chic-Chocs”. À moins de braconner, votre oncle Jean-Guy chasse plutôt l’orignal.

Bien que les caribous, les orignaux et les cerfs soient tous des cervidés, ils demeurent très différents. Il y a trois écotypes de caribous au Québec, tous de la sous-espèce des caribous des bois (Rangifer tarandus) : le caribou forestier, le caribou montagnard et le caribou migrateur. Tous connaissent un déclin et leur chasse est interdite. Bref, le caribou n’est pas un orignal et non, il n’y en a pas plein en Gaspésie. Fin de la parenthèse.

Revenons à nos caribous gaspésiens. Ils déclinent à une vitesse telle que certain-e-s expert-e-s estiment qu’ils pourraient disparaître dans les 50 prochaines années2Bien sûr, chaque fois qu’une espèce ou une population faunique frôlent la disparition, Nature Québec se met en mode action – c’est dans notre ADN.

Cela dit, il y a quelque chose de différent avec les caribous de la Gaspésie. Cette population de caribous montagnards mérite vraiment qu’on redouble d’efforts pour la sauver et la rétablir.

Caribou de la Gaspésie, photo par Hughes Deglaire

1. Ce sont les derniers caribous au sud du Saint-Laurent

Historiquement, il y avait des caribous dans l’ensemble de la région gaspésienne, dans les provinces maritimes et dans le Nord-Est des États-Unis. Peu à peu, la population s’est concentrée dans les montagnes et au centre de la péninsule, décimée par la chasse d’abord, puis par la perte des forêts matures.

Aujourd’hui cette population est principalement confinée aux plus hauts plateaux des monts Chic-Chocs (dont les monts Albert et Logan font partie) et des monts McGerrigle (incluant les monts Jacques-Cartier et Vallières-de-Saint-Réal), au coeur du parc national de la Gaspésie. Eh oui, le caribou montagnard de la Gaspésie est le dernier caribou du sud du Saint-Laurent… Et il n’en reste que 40!

2. Ils sont VRAIMENT uniques

La population de caribous de la Gaspésie est considérée comme génétiquement distincte des autres hardes. Elle est donc géographiquement et génétiquement isolée des autres populations de caribous du Québec et du Canada ce qui fait que la population de la Gaspésie constitue l’une des 12 unités désignables de caribou au Canada. Les caribous de la Gaspésie sont les derniers caribous en vie au sud du Saint-Laurent et ils sont également l’une des deux seules populations de caribous montagnards au Québec. Ça leurs confère un statut unique qu’il faut préserver!

Parapluie dans une forêt

3. C’est une espèce parapluie

Est-ce que ça veut dire que vous pouvez vous abriter sous un caribou s’il pleut? On ne vous le conseille pas! En fait, on dit souvent que le caribou est une espèce « parapluie » parce qu’en protégeant son habitat (les forêts matures), on protège du même coup plusieurs autres espèces. Dans le cas du caribou montagnard de la Gaspésie, la protection de son habitat peut être bénéfique à la martre d’Amérique et à la grive de Bicknell, une espèce d’oiseau vulnérable.

Fait à noter, le recul des forêts anciennes en raison des coupes forestières a été particulièrement marqué autour du Parc national de la Gaspésie dans les 40 dernières années. Le caribou montagnard de la Gaspésie en a particulièrement souffert et ce pourrait être un signe précurseur pour d’autres espèces.

Schéma des coupes forestières sur le territoire du caribou de la Gaspésie 1976-2018

4. C’est un emblème pour la Gaspésie… Et le Québec

Par où commencer? Le Père Noël et Rudolf (oui, le caribou, c’est un renne!)? Les pièces de 25 cents? L’emblème du caribou rayonne au Canada comme un peu partout dans le monde. Au Québec seulement, on compte près de 250 entreprises qui utilisent le “nom caribou” 3. Au-delà de sa valeur économique et de son portrait sur pièces de monnaie (votre tirelire compte probablement plus de caribous que la Gaspésie au complet), le caribou a également une valeur culturelle pour bon nombre de communautés, notamment autochtones.

Au niveau gaspésien, il faut savoir que le parc national de la Gaspésie a lui-même été créé notamment à des fins de protection du caribou (qui est d’ailleurs l’emblème du parc). Le caribou contribue donc à la valeur récréotouristique du parc et plus généralement, de la Gaspésie.

La valeur emblématique du caribou n’est évidemment pas l’apanage du caribou montagnard. Néanmoins, la population de Gaspésie fait partie d’un ensemble plus large de de caribous dont les hardes sont mises à mal au Canada. En la protégeant, on garde en vie une des étincelles qui permet au caribou de rayonner.

logo pit caribou
Caribous dans le Parc national de la Gaspésie
Caribous dans le Parc national de la Gaspésie. Photo par Hugues Deglaire.

5. C’est la seule façon d’assurer une cohabitation à long terme

Les activités humaines comme l’exploitation forestière, le développement du réseau routier et les chemins forestiers sont en grande partie responsables du déclin du caribou montagnard de la Gaspésie. Cela ne concerne pas que les activités industrielles. Malheureusement, certaines activités de récréotourisme peuvent également occasionner des stress nuisant au caribou4. Pour ces raisons, le rétablissement du caribou montagnard de la Gaspésie se heurte à des enjeux de cohabitation, amplifiés par la prise de mesures d’urgence pour sa sauvegarde à court terme.

Ce n’est qu’avec une meilleure protection de l’habitat du caribou de la Gaspésie (et des forêts matures) qu’il sera possible de rétablir sa population et de surmonter les conflits de cohabitation à long terme.

Que puis-je faire?

Le gouvernement du Québec doit déposer sous peu une Stratégie sur les caribous montagnards et forestiers.  Nous avons une occasion de nous doter de mesures efficaces, transparentes et fondées sur la science pour protéger le caribou montagnard de la Gaspésie, et ce, en intégrant les préoccupations des acteurs locaux.

Signez la déclaration Caribou je t’aime en faveur d’une stratégie de protection qui a du panache!

Vous voulez en savoir plus ?

Consultez notre foire aux questions sur les caribous de la Gaspésie

BESOIN DE PLUS D’INFORMATIONS?

Marianne Caouette

Chargée de projet Biodiversité et Forêt

marianne.caouette@naturequebec.org

Crédits

Gabriel Marquis

Responsable des communications

gabriel.marquis@naturequebec.org
581 307-8613

Références

(1) Morin, M. et Lesmerises, F. 2020. Inventaire de la population de caribous montagnards (Rangifer tarandus caribou) de la Gaspésie à l’automne 2019 et à l’hiver 2020, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de la gestion de la faune de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Québec. 13 p. https://mffp.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/RA_Inventaire_caribou_Gaspesie_2020.pdf

(2) Frenette, J., et St-Laurent, M.-H. 2016. Acquisition de connaissances nécessaires à la désignation de l’habitat essentiel du caribou des bois, population de la Gaspésie-Atlantique – Rapport intérimaire 2016. Rapport scientifique présenté à Environnement Canada – Service Canadien de la Faune. Rimouski (Québec). iii + 47 p.

(3) Données provenant du Registraire des entreprises du Québec.

(4) Équipe de rétablissement du caribou de la Gaspésie. 2018. Plan de rétablissement de la population de caribous (Rangifer tarandus caribou) de la Gaspésie — 2019-2029, produit pour le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction générale de la gestion de la faune et des habitats, 59 p. https://mffp.gouv.qc.ca/documents/faune/especes/PL_retablissement_caribou_Gaspesie_MFFP.pdf

À lire aussi

Le nouveau rapport d’activité 2020-2021 est disponible!

Découvrez nos campagnes et nos projets Découvrez toutes nos campagnes et projets dans ce tout nouveau rapport d’activité 2020-2021. Informez-vous sur les grands enjeux environnementaux et apprenez-en davantage sur nos réalisations au Québec et l’équipe de professionnels derrière notre mission. Rapport d'activité 2020-2021Informez-vous sur les projets et campagnes de Nature Québec{{ vc_btn: link=url%3Ahttps%253A%252F%252Fnaturequebec.org%252Fwp-content%252Fuploads%252F2021%252F12%252FRA-2021-VF.pdf%7Ctarget%3A_blank&title=T%C3%A9l%C3%A9charger+le+rapport&style=flat&gradient_color_1=turquoise&gradient_color_2=blue&gradient_custom_color_1=%23dd3333&gradient_custom_color_2=%23eeee22&gradient_text_color=%23ffffff&custom_background=%23ededed&custom_text=%23666&outline_custom_color=%23666&outline_custom_hover_background=%23666&outline_custom_hover_text=%23fff&shape=square&color=green&size=md&align=right&add_icon=true&i_align=right&i_type=fontawesome&i_icon_fontawesome=fas+fa-arrow-alt-circle-down&i_icon_openiconic=vc-oi+vc-oi-dial&i_icon_typicons=typcn+typcn-adjust-brightness&i_icon_entypo=entypo-icon+entypo-icon-note&i_icon_linecons=vc_li+vc_li-heart&i_icon_monosocial=vc-mono+vc-mono-fivehundredpx&i_icon_material=vc-material+vc-material-cake&i_icon_pixelicons=vc_pixel_icon+vc_pixel_icon-alert }}

Illusions, déceptions… Et nécessaire changement de vision

Dans le cadre de son 40e anniversaire, Nature Québec a invité plusieurs anciens collaborateurs-trices et militant-e-s à s’exprimer sur les luttes environnementales qui les ont marqué-e-s et leur perception du rôle de l'organisme dans les batailles passées, mais également les défis futurs. La parole à Harvey Mead. - Écologiste, auteur, cofondateur de Nature Québec et... Voir l'article

Je ne voudrais pas faire de jaloux, mais je suis une grande fan de Nature Québec

Dans le cadre de son 40e anniversaire, Nature Québec a invité plusieurs anciens collaborateurs-trices et militant-e-s à s’exprimer sur les luttes environnementales qui les ont marqué-e-s et leur perception du rôle de l'organisme dans les batailles passées, mais également les défis futurs . La parole à Carole Dupuis. - Porte-parole du Mouvement écocitoyen UNEplanète et... Voir l'article