Inondations : la nature en renfort!

26 avril 2022
Quels sont les impacts des changements climatiques sur les crues printanières au Québec? Et qu’en est-il des régimes de précipitations? Voici une occasion pour en apprendre plus sur les solutions et les enjeux reliés aux inondations!
En compagnie de nos intervenantes, nous avons fait un état de la situation et présenté des solutions nature répertoriées par Nature Québec qui peuvent nous aider à faire face aux enjeux d’inondations.

Webinaire «Inondations : la nature en renfort!»

Nos intervenantes:

Anne-Céline Guyon

Anne-Céline Guyon, chargée de projet climat chez Nature Québec. Détentrice d’une maîtrise en anthropologie de l’Université Laval, c’est en 2016 qu’Anne-Céline fait le saut professionnel dans la lutte aux changements climatiques en coordonnant la coalition contre l’oléoduc Énergie Est. Depuis, elle a été à la coordination du Front commun pour la transition énergétique et du Pacte pour la transition. En 2021, elle rejoint l’équipe de Nature Québec comme chargée de projet climat.

PH-rachel-charbonneau-202111 copie

Rachel Charbonneau, chargée de projet Agriculture à Nature Québec. Rachel est agronome et a travaillé comme conseillère en agroenvironnement dans un club-conseil pendant plusieurs années. L’amélioration de la santé des sols était son cheval de bataille. Elle croit fermement que le monde agricole fait partie de la solution pour la lutte aux changements climatiques. Elle a œuvré à créer des partenariats entre différents intervenants du milieu agricole et contribué à améliorer le bilan environnemental de plusieurs fermes. Elle a rejoint l’équipe de Nature Québec en 2021.

Angelica Alberti-Dufort, spécialiste en transfert des connaissances en science du climat et de l’adaptation chez Ouranos
Angelica Alberti-Dufort, spécialiste en transfert des connaissances en science du climat et de l’adaptation chez Ouranos

Angelica Alberti-Dufort, spécialiste en recherche et transfert des connaissances, Ouranos. Angelica détient une maîtrise en génie industriel ainsi qu’un baccalauréat en géographie physique. En 2018, elle rejoint Ouranos au sein du groupe Vulnérabilités, Impacts et Adaptation en tant que spécialiste en transfert des connaissances relatives aux sciences du climat et de l’adaptation. Elle se consacre désormais à la vulgarisation et à la mobilisation des projets en lien avec les projections hydroclimatiques ainsi que l’adaptation aux risques d’inondations et d’étiages.

Joanna Eyquem, Joanna Eyquem, directrice générale, Infrastructures résilientes au climat au Centre Intact d’Adaptation au Climat de l’Université de Waterloo

Joanna Eyquem, directrice générale – Infrastructures résilientes au climat, Centre Intact d’adaptation au climat, Université de Waterloo. Joanna se concentre sur la préservation, la restauration et la gestion des infrastructures naturelles pour réduire les risques climatiques – inondations, érosion et chaleur extrême – de l’échelle individuelle à l’échelle du bassin versant. Elle possède plus de 20 ans d’expérience professionnelle, au Canada et au Royaume-Uni, surtout spécialisée dans la gestion des aléas naturels et la restauration des rivières. Joanna est géoscientifique professionnelle (géo.) et basée à Montréal depuis 2009. Elle représente le Centre Intact au comité scientifique du Réseau Inondations InterSectoriel du Québec (RIISQ).

Lire le compte rendu

Dans le cadre du projet En mode solutions nature, les expert-e-s de Nature Québec, d’Ouranos et du Centre Intact d’adaptation au climat de l’Université de Waterloo font le point.

Rappel :

Quoi : webinaire sur les solutions nature aux changements climatiques
: Zoom et Facebook live
Quand : Disponible pour réécoute dès maintenant!

Webinaire «Inondations : la nature en renfort!»

À lire aussi

COP28 : 5 revendications pour l’environnement

La COP28 a lieu en ce moment à Dubaï. Nature Québec est sur place pour suivre les enjeux biodiversité et nature, dénoncer les fausses solutions et participer à plusieurs événements. Voici 5 de nos revendications globales et des moyens concrets de les appliquer au Canada : 1— La sortie de toutes les énergies fossiles Un... Voir l'article

GES et agriculture : doit-on bannir les tracteurs?

En 2020, le secteur agricole générait grosso-modo 10 % du bilan total d’émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec, soit environ 7,8 mégatonnes d’équivalent CO2 [1]. Or, ce bilan pourrait être grandement amélioré, dépendamment des pratiques que nous mettons en place sur nos terres agricoles. Est-ce à dire qu’on doit se débarrasser... Voir l'article

L’agroforesterie, une solution gagnante de la ferme à la planète!

L’agroforesterie fait partie du large spectre de solutions nature pouvant contribuer à l’adaptation aux changements climatiques en plus de lutter contre la perte de la biodiversité. Ce modèle d’agriculture est pourtant méconnu au Québec, bien qu’il gagne tranquillement en popularité dans plusieurs municipalités et MRC et qu’il fasse l’objet de plus en plus de recherche... Voir l'article