Communiqué – Deux projets pilotes d’aire protégée d’utilisation durable

8 juin 2021

Téléchargez le communiqué

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

 

Nature Québec applaudit l’annonce de deux projets pilotes d’aire protégée d’utilisation durable

Québec, le 8 juin 2021 – Nature Québec applaudit l’annonce de deux projets pilotes d’aire protégée d’utilisation durable qui seront réalisés en collaboration avec les communautés locales et autochtones sur l’île d’Anticosti et sur le Nionwentsïo, le territoire traditionnel de la Nation huronne-wendat (secteur du lac à Moïse). L’organisation environnementale se réjouit aussi de la mise en réserve d’un territoire de plus de 300 km2 qui permettra de protéger l’un des derniers massifs de forêt boréale intacte au sud du 49e parallèle.

« Nous félicitons la communauté d’Anticosti et la Nation huronne-wendat qui travaillent sans relâche afin de protéger ces deux territoires de grande valeur écologique et patrimoniale. Ces deux projets pilotes d’aire protégée d’utilisation durable sont demandés par les communautés locales et autochtones depuis plusieurs années et nous avons hâte de les voir se concrétiser », affirme Alice-Anne Simard, directrice générale de Nature Québec.

« Sur Anticosti, l’aire protégée d’utilisation durable pourrait être utilisée pour rétablir des conditions d’intégrité écologique associée à la sapinière à bouleau blanc sur l’île grâce à une foresterie de restauration de la biodiversité, ce qui permettra également  de mieux protéger la zone périphérique du futur site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Sur le Nionwentsïo, le projet d’aire protégée d’utilisation durable Ya’nienhonhndeh permettra à la Nation huronne-wendat de se réapproprier le territoire grâce à une gestion collaborative et exemplaire de la forêt ainsi qu’à la protection du dernier massif de forêt boréale intacte au sud du Québec  », explique Mme Simard.

« L’aire protégée d’utilisation durable est un outil de conservation complémentaire aux aires protégées strictes qui a fait ses preuves à l’international. Par exemple, le parc national des Forêts en France et le parc national Cairngorms en Écosse sont deux aires protégées où se côtoient protection de la biodiversité, habitations humaines et utilisation durable des ressources naturelles renouvelables. La conservation y est toujours l’objectif prioritaire, tout en permettant de répondre à différentes réalités socio-écologiques locales », explique Louis Bélanger, ingénieur forestier, professeur associé à la Faculté de Foresterie de l’Université Laval et co-responsable de la commission Forêt de Nature Québec.

Depuis 2018, Nature Québec travaille avec la communauté locale d’Anticosti afin de développer une formule de protection qui répond aux besoins de la localité et aux exigences de l’UNESCO en contexte d’inscription de l’île à la liste du patrimoine mondial. Une foresterie de restauration écologique et le maintien de secteurs de chasse de qualité, en concertation avec la communauté locale et les organisations fauniques de l’île, seraient bénéfiques et compatibles avec la conservation de la biodiversité. L’aire protégée d’utilisation durable semble une avenue prometteuse afin d’assurer une protection et une gestion exemplaire du territoire forestier du futur site du patrimoine mondial de l’île d’Anticosti. 

Nature Québec collabore aussi depuis quelques mois avec la Nation huronne-wendat pour promouvoir son projet d’aire protégée Ya’nienhonhndeh sur le Nionwentsïo, le territoire traditionnel de la Nation. La Nation tente de mettre de l’avant la protection de ce territoire depuis plus de 10 ans afin de conserver ses valeurs culturelles ainsi que sa biodiversité. Ce projet d’aire protégée comprend le dernier massif de forêt boréale intacte du sud du Québec. En plus de sa richesse écologique inestimable pour l’ensemble de la population québécoise, ce territoire représente une valeur patrimoniale importante pour la Nation.

-30-

 

Pour renseignement :

Gabriel Marquis
Responsable des communications, Nature Québec
(581) 307-8613
gabriel.marquis@naturequebec.org 

 

À propos de Nature Québec

Nature Québec est un organisme national sans but lucratif œuvrant à la conservation des milieux naturels et à l’utilisation durable des ressources depuis 1981. Appuyée par un réseau de scientifiques, son équipe mène des projets et des campagnes autour de 4 axes : la biodiversité, la forêt, l’énergie et le climat, ainsi que l’environnement urbain. L’organisme regroupe plus de 90 000 membres et sympathisant-es,  40 groupes affiliés et est membre de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Partout au Québec, on sensibilise, mobilise et agit en vue d’une société plus juste, à faible empreinte écologique et climatique, solidaire du reste de la planète.

Pour en savoir plus : http://www.naturequebec.org/