Communiqué – Nature Québec félicite le gouvernement Trudeau pour son nouveau plan climat, mais demande une cible plus ambitieuse

11 décembre 2020

Téléchargez le communiqué

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

 

 

Nature Québec félicite le gouvernement Trudeau
pour son nouveau plan climat, mais demande une cible plus ambitieuse

 

Québec, le 11 décembre 2020 – Nature Québec accueille favorablement le nouveau plan climat du gouvernement Trudeau, mais rappelle que le Canada a encore beaucoup à accomplir pour faire sa juste part dans la lutte mondiale contre la crise climatique. L’organisation environnementale réagit à la présentation du plan climatique renforcé du Canada intitulé Un environnement sain et une économie saine.

 

Le gouvernement Trudeau a annoncé son intention de dépasser la cible de réduction de 30 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030 par rapport à celles de 2005 établie par le précédent gouvernement conservateur. « Pendant trop longtemps, le Canada a été un cancre en matière de climat. Nous félicitons le gouvernement Trudeau qui est enfin plus ambitieux que Stephen Harper et son gouvernement climatosceptique », se réjouit Alice-Anne Simard, directrice générale de Nature Québec.

 

Bien que le plan vise à dépasser la cible actuelle, aucune nouvelle cible n’a été présentée aujourd’hui par le Premier ministre. « Le monde entier attend avec impatience la nouvelle cible de réduction du Canada, qui doit compenser pour toutes les années où nous nous sommes enrichis en exploitant les sables bitumineux et en polluant l’atmosphère planétaire. Nous devons maintenant faire notre juste part et soutenir les pays les plus touchés par la crise climatique », explique Mme Simard.

 

Nature Québec demande aussi au gouvernement de faire preuve de plus de cohérence dans sa prise de décision. « La science nous dit que pour respecter l’Accord de Paris, 80% des réserves connues de pétrole, de charbon et de gaz doivent rester sous terre. Il faut donc dès maintenant dire non à toute nouvelle infrastructure de production et de transport d’énergies fossiles, incluant GNL Québec et Trans Mountain », indique Mme Simard.

 

L’organisme applaudit la reconnaissance par le gouvernement Trudeau de l’importance de protéger les milieux naturels pour lutter contre la crise climatique. Il y a cependant un débalancement dans le plan fédéral entre les fonds investis pour planter des arbres et ceux investis pour protéger et restaurer la nature. Le gouvernement investira 3,16 milliards $ sur dix ans pour planter deux milliards d’arbres, mais il n’investira que 631 millions $ sur dix ans pour restaurer les milieux naturels. « La nature est notre meilleure alliée pour atténuer et s’adapter à la crise climatique. Planter des arbres est un bon début, mais il faut surtout protéger de vastes superficies d’écosystèmes diversifiés et restaurer les milieux qui ont été dégradés par des décennies d’économie basée sur l’exploitation forestière, minière et pétrolière », explique Mme Simard.

 

Finalement, Nature Québec accueille favorablement l’augmentation du tarif sur le carbone de 15 $ par année à partir de 2023 jusqu’à ce qu’il atteigne 170 $ par tonne en 2030. « Nous saluons cette augmentation significative du prix sur la pollution, qui est une mesure d’écofiscalité courageuse et un des outils qui permettront au Canada d’atteindre sa cible. Pendant trop longtemps, les grands pollueurs ont rejeté des quantités astronomiques de carbone dans l’atmosphère tout à fait gratuitement », conclut Mme Simard.

 

-30-

 

Renseignements:

Alice-Anne Simard, directrice générale
418-803-4992
alice-anne.simard@naturequebec.org

 

À propos de Nature Québec

Nature Québec est un organisme national sans but lucratif œuvrant à la conservation des milieux naturels et à l’utilisation durable des ressources depuis 1981. Appuyée par un réseau de scientifiques, son équipe mène des projets et des campagnes autour de 4 axes : la biodiversité, la forêt, l’énergie et le climat, ainsi que l’environnement urbain. L’organisme regroupe plus de 90 000 membres et sympathisant-es,  40 groupes affiliés et est membre de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Partout au Québec, on sensibilise, mobilise et agit en vue d’une société plus juste, à faible empreinte écologique et climatique, solidaire du reste de la planète.

Pour en savoir plus : http://www.naturequebec.org/