Pour que le Québec ait meilleure MINE !

13 mai 2019

Pour que le Québec ait meilleure MINE!

Mieux encadrer notre secteur minier

Nature Québec est membre de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! aux côtés d’une trentaine d’organismes désireux d’améliorer la manière dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, tant au plan social qu’environnemental.

Pour atteindre ces objectifs, la coalition juge essentiel d’engager et de maintenir un dialogue constructif avec les différents intervenants du secteur minier québécois, le gouvernement du Québec, de même qu’avec les communautés et les citoyens qui sont directement affectés.

Nature Québec a travaillé sur plusieurs dossiers en lien avec le secteur minier 

Sayona Mining

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine !  demeure très impliquée dans le dossier du projet de mine Authier en Abitibi.

Ce projet de mine de lithium à ciel ouvert générerait plus de 80 millions de tonnes de déchets à proximité de milieux naturels et un esker d’eau potable réputé parmi les plus purs au monde. La coalition s’est notamment mobilisée afin que le projet de Sayona Mining soit soumis à un BAPE, ce qu’elle a obtenu du gouvernement au printemps 2019.

Loi sur les mines

La coalition est intervenue à de multiples reprises pour dénoncer l’actuelle Loi sur les mines. Elle a présenté plusieurs mémoires sur les différentes moutures d’une nouvelle loi.

La coalition se prononce régulièrement sur les enjeux des redevances minières, des sites miniers contaminés et abandonnés, ainsi que du contrôle environnemental des projets.

Mine Arnaud

La coalition a présenté un mémoire lors des consultations publiques sur le projet de Mine Arnaud. Elle a demandé au BAPE de rejeter le projet pour des raisons d’environnement, de santé et de sécurité publique.

La coalition est très insatisfaite des évaluations environnementales réalisées à ce jour par Mine Arnaud et déplore le manque d’études d’impacts du projet sur l’eau, l’air, la santé et l’environnement de Sept-Îles.

Osisko

La coalition a poursuivi ses interventions pour dénoncer le projet de mine d’or à ciel ouvert de Osisko, à Malartic, notamment l’intention du gouvernement d’assouplir les normes environnementales pour faciliter l’exploitation de la mine.

Rappelons qu’Osisko propose d’extraire plus de 300 millions de mètres cubes de roches du territoire de la municipalité de Malartic, au cours d’une période de 9 à 14 ans. Chaque jour, ce sont plus de 120 000 tonnes de roches qui seraient extraites à la dynamite, plus de 25 millions de litres d’eau qui seraient utilisés et près de 11 tonnes de cyanure qui serviraient à la dissolution de l’or.

À lui seul, le projet d’Osisko produirait annuellement au moins 3 fois plus de résidus miniers que l’ensemble des 9 mines déjà en exploitation dans la région depuis 2007.

Moratoire sur l’uranium

La coalition demande depuis plusieurs années un moratoire sur l’exploration et l’exploitation de l’uranium au Québec.

Rappelons que les mines d’uranium génèrent de grandes quantités de résidus miniers radioactifs, lesquels doivent être entreposés sur le territoire, et pour lesquels les risques de contamination demeurent présents à perpétuité.

Pour en savoir plus
sur les actions de la coalition

INFORMEZ VOUS EN VISITANT LE SITE 

Soutenez les actions de Nature Québec au sein de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine !

JE VEUX DONNER